Vacances à Djerba sans dangers pour un séjour en toute sécurité

  • Mise à jour
  • Publié dans Pratique Djerba
  • 6 minutes de lecture
You are currently viewing Vacances à Djerba sans dangers pour un séjour en toute sécurité

Eviter certaines zones pour votre sécurité

Lorsque vous explorez Djerba et envisagez de découvrir d’autres régions de la Tunisie, il est crucial d’être conscient des zones à éviter pour des raisons de sécurité. Bien que la Tunisie offre de nombreuses attractions fascinantes, certaines zones, en particulier celles proches des frontières, nécessitent une prudence accrue.

Il est fortement déconseillé de s’aventurer à moins de 30 kilomètres des frontières avec l’Algérie, sauf pour les villes touristiques telles que Tabarka, Nefta, Tamerza, Chebika, Mides et Ain Draham.

La proximité de zones militarisées et la présence de risques sécuritaires rendent ces régions moins sûres pour les voyageurs étrangers.

De même, il est recommandé d’éviter les zones situées à moins de 40 kilomètres de la frontière avec la Libye, notamment dans les gouvernorats de Médenine et Tataouine, où des opérations antiterroristes peuvent avoir lieu.

En outre, la zone militarisée du gouvernorat de Tataouine, ainsi que les régions frontalières au sud de l’axe Rejim Maatoug, près de la Libye, sont à éviter en raison de conditions de sécurité instables. Ces recommandations sont issues de la nécessité de garantir la sécurité des visiteurs face aux risques potentiels dans ces zones.

Il est donc important, pour votre sécurité et votre bien-être, de rester informé et prudent lors de vos déplacements en Tunisie.

Si l’exploration est un aspect essentiel de toute aventure de voyage, elle doit toujours être équilibrée avec une conscience aiguë des conditions de sécurité locales. En dehors de ces zones spécifiques, la Tunisie reste une destination fascinante à découvrir, avec ses richesses culturelles et ses paysages variés.

Attention aux arnaques

Lors de votre séjour à Djerba, gardez à l’esprit que, comme dans toute destination touristique, les arnaques peuvent se présenter, surtout dans les zones très fréquentées. Cependant, il n’y a pas lieu de s’alarmer outre mesure, quelques astuces simples suffisent pour éviter les désagréments.

Pour commencer, méfiez-vous des offres de change de devises qui semblent trop avantageuses. Préférez les bureaux de change officiels pour éviter les mauvaises surprises.

De même, lors de vos achats, restez vigilant, surtout si vous réglez en espèces. Certains commerçants peuvent profiter de la situation pour majorer leurs prix.

Quant aux rencontres dans les rues de Djerba, vous pourriez croiser des rabatteurs. Leur objectif ? Vous amener dans des boutiques où les prix sont gonflés pour toucher une commission.

Face à cela, vous avez plusieurs options. Vous pouvez choisir de poliment refuser et continuer votre chemin sans vous attarder dans des discussions inutiles.

Ou, si vous vous sentez d’humeur aventureuse, suivez le rabatteur, mais sans intention d’acheter. Cela peut se transformer en une expérience culturelle amusante et sans conséquence, tant que vous gardez votre vigilance.

Si un article vous intéresse réellement, n’oubliez pas de négocier. Les prix initialement proposés peuvent être bien supérieurs à la valeur réelle de l’objet. Ne vous laissez pas impressionner par les premiers prix annoncés et prenez le temps de comparer et de discuter.

Etre prudent par rapport aux vols par des pickpockets

Lors de vos déplacements à Djerba, comme dans toute destination touristique, il est judicieux de rester vigilant face au risque de pickpockets, particulièrement dans les lieux très fréquentés comme les souks, le centre-ville, les centres commerciaux, les gares ou l’aéroport, et même dans les files d’attente. Cependant, avec quelques précautions simples, vous pouvez grandement réduire ce risque.

Il est conseillé de privilégier des sacs en bandoulière ou des sacs à dos, qui sont moins accessibles aux pickpockets que les sacs à main traditionnels.

Ces types de sacs réduisent également le risque de vol à l’arrachée. De plus, il est sage de limiter le contenu de votre sac aux éléments essentiels, surtout lors de vos promenades sous le soleil de Djerba. Si vous devez emporter de l’argent liquide, ne prenez que la somme nécessaire pour la journée.

Il est également recommandé d’éviter de transporter des objets de valeur visibles ou de grandes quantités d’argent et de bijoux.

Pour la sécurité de vos équipements électroniques, tels que votre téléphone portable, gardez-les toujours en vue et ne les laissez jamais sans surveillance. De même, il est préférable de conserver vos documents importants comme le passeport ou la carte d’identité dans le coffre de votre hôtel.

En cas de perte ou de vol, il est important de réagir rapidement en faisant une déclaration auprès du poste de police le plus proche.

Il est également recommandé d’en informer l’Ambassade de France à Tunis. En prenant ces mesures de précaution, vous pouvez profiter pleinement de votre séjour à Djerba, tout en minimisant les risques liés aux pickpockets.

S’habiller de façon décente dans la rue et pour la visite de certains monuments

En visitant Djerba, il est important de considérer le respect des coutumes locales, notamment en matière de tenue vestimentaire. Djerba, connue pour sa richesse culturelle et ses sites religieux, comme la célèbre synagogue de la Ghriba, une des plus anciennes du monde, invite à une tenue respectueuse, particulièrement dans ces lieux de culte.

Bien que les zones urbaines et les stations balnéaires de Djerba soient habituées à une garde-robe occidentale, il est recommandé, lors de la visite de lieux religieux ou de régions plus traditionnelles, d’adopter une tenue plus couvrante, privilégiant les vêtements qui recouvrent les épaules et les genoux. Un foulard léger peut s’avérer pratique pour couvrir vos épaules ou votre tête, selon le besoin.

La Tunisie, dont la religion principale est l’islam, affiche un paysage culturel diversifié, marqué à la fois par ses traditions et un caractère laïque.

Vous remarquerez que beaucoup de femmes musulmanes tunisiennes portent le hijab ou d’autres tenues islamiques traditionnelles. Toutefois, le pays présente une diversité de pratiques religieuses et de degrés de conservatisme.

Pour les visiteuses étrangères, s’habiller de manière modeste est une marque de respect envers la population locale. Cela implique d’éviter les vêtements trop courts, moulants ou décolletés.

Optez plutôt pour des vêtements amples et légers, en tissus naturels, favorisant la circulation de l’air, surtout durant les chauds mois d’été.