Djerba insolite : Les lieux intéressants à voir

You are currently viewing Djerba insolite : Les lieux intéressants à voir

Au-delà de ses plages et de son climat ensoleillé presque toute l’année, elle abrite des sites peu conventionnels et fascinants. Nous vous proposons une exploration des lieux les plus insolites de Djerba, garantissant une expérience inoubliable pour les curieux et amoureux de découvertes atypiques.

L’étonnant village de Guellala

Guellala est célèbre pour sa poterie traditionnelle, mais ce village offre bien plus que cela. Le lieu se distingue par son musée dédié aux arts et traditions djerbiens, où des techniques ancestrales sont encore utilisées.

Les visiteurs peuvent assister à la fabrication de poteries et même s’essayer à l’art du potier. En flânant dans les ruelles, on peut admirer des bâtiments à l’architecture unique, témoignage de l’histoire riche et variée de l’île.

Ouvert depuis plusieurs années, le musée de Guellala n’est pas seulement un lieu d’exposition. C’est également un centre culturel vivant où les visiteurs peuvent interagir avec les artisans locaux. L’endroit encapsule les mythes, les légendes et les savoir-faire djerbiens, offrant une immersion captivante dans la culture insulaire.

Houmt Souk, un marché hors du temps

Au cœur de Houmt Souk, le principal centre urbain de Djerba, se trouve un marché vibrant où les couleurs, les odeurs et les sons se mêlent dans une joyeuse cacophonie. Ce marché est l’endroit idéal pour découvrir les produits locaux, des épices aux textiles, tout en profitant de l’ambiance authentique de ce coin particulier de l’île.

Cette petite rue pittoresque mérite une mention spéciale. Bordée d’artisans travaillant l’argent selon des méthodes transmises de génération en génération, elle offre une occasion rare de voir des maestros à l’œuvre, façonnant des bijoux complexes et délicats.

La Ghriba : une synagogue millénaire

Faisant partie intégrante de l’héritage judéo-tunisien, La Ghriba est considérée comme l’une des plus anciennes synagogues encore en activité dans le monde. Située sur l’île de Djerba, cette synagogue illustre parfaitement l’influence multiculturelle qui caractérise l’île.

Chaque année, La Ghriba devient le cœur d’un important rassemblement religieux, attirant des fidèles juifs de partout dans le monde. La procession annuelle et les festivités associées montrent l’importance de ce site non seulement du point de vue spirituel mais aussi culturel.

Djerbahood : un musée à ciel ouvert

Niché au cœur du village d’Erriadh à Djerba, Djerbahood se révèle comme une oasis artistique insolite dans le paysage tunisien.

Cet espace unique transforme un village traditionnel en une galerie d’art à ciel ouvert, où les vieilles pierres des bâtiments servent de toile aux artistes internationaux. Depuis 2014, ce projet artistique et humain a non seulement permis de mettre en lumière l’héritage architectural de ce village millénaire, mais il a aussi joué un rôle crucial dans sa restauration.

Djerbahood se distingue par sa capacité à mélanger modernité et tradition. Les artistes, en collaboration avec des artisans locaux, s’inspirent directement du cadre architectural unique et de la culture riche de Djerba pour créer des œuvres qui dialoguent avec l’espace et les spectateurs.

Plus de 300 œuvres pérennes jalonnent le village, formant un parcours artistique qui invite à une réflexion sur la culture, l’histoire et l’identité.

Djerbahood est ainsi une expérience à part entière, une fusion entre le passé et le présent, une célébration de l’art dans son milieu le plus authentique et interactif.

L’île aux flamants roses : Rass R’mal

Au large de la côte pittoresque de Djerba, l’île aux Flamants Roses, ou « Rass R’mal », se présente comme un sanctuaire naturel captivant, un incontournable pour tout amateur de la nature et ornithologue en visite en Tunisie.

Cette petite île, accessible uniquement par bateau ou en véhicule tout-terrain, demeure un écrin de biodiversité où le spectacle naturel se joue en couleurs vibrantes et en sons mélodieux.

Durant les mois d’hiver, notamment de décembre à avril, l’île s’anime particulièrement lorsque les flamants roses, avec leur teinte rose vif, choisissent ce havre pour se reproduire et nicher.

Ils investissent les zones humides peu profondes, offrant aux visiteurs un tableau vivant et coloré qui marque les esprits. Ce rassemblement crée un spectacle naturel époustouflant, transformant l’île en une véritable scène de la vie sauvage.

Au-delà des flamants, l’île est un refuge pour diverses espèces d’oiseaux, tels que les hérons, les aigrettes et les bécasseaux, enrichissant encore l’expérience écologique. Les plages isolées et les eaux cristallines de l’île ajoutent à son charme, offrant des moments de tranquillité et des occasions pour des photos impressionnantes. Malgré le développement des excursions touristiques, « Rass R’mal » conserve son authenticité avec ses plages de sable blanc et ses cabanes de pêcheurs traditionnelles faites de feuilles de palmier, témoignant d’une harmonie rare entre l’homme et la nature.

Le parc aux crocodiles : Découvrez la ferme

Au cœur de la zone touristique de Midoun, à proximité du phare de Taguermess, se trouve une attraction étonnante qui défie l’aridité locale avec un spectacle à la fois sauvage et exotique : la ferme aux crocodiles du parc Djerba Explore.

Ce site, qui est la plus grande ferme de crocodiles de la Méditerranée, héberge pas moins de 400 crocodiles du Nil, importés de Madagascar, dans un cadre luxuriant qui rappelle les paysages sahariens et africains.

Ces imposants reptiles se prélassent au soleil parmi les papyrus, les palmiers et les bananiers, créant une scène qui semble presque surréaliste sur l’île de Djerba.

La serre tropicale et les bassins ombragés offrent un habitat idéal pour ces crocodiles, où ils peuvent se mouvoir librement, s’ébattre et même se livrer à des luttes impressionnantes lors des séances de nourrissage, qui sont un véritable spectacle pour les visiteurs.

L’heure du repas est particulièrement populaire, où les crocodiles se rassemblent pour dévorer du poulet cru, offrant aux spectateurs une vision fascinante de la nature en action. Ce moment captivant attire les foules, fascinées par la vivacité et l’agilité de ces créatures préhistoriques dans un environnement qui contraste profondément avec la tranquillité habituelle de l’île.

Palais Ben Ayed : un joyau classé monument historique

Le Palais Ben Ayed, près du village de Sedghiane à Djerba, est un vestige fascinant de l’histoire tunisienne. Construit vers 1780 par Hamida Ben Ayed, un armateur corsaire devenu caïd gouverneur de l’île sous la période husseinite, ce palais représente un chapitre remarquable de l’ère beylicale.

Malgré son état actuel de délabrement, le Ksar Ben Ayed garde une aura de grandeur. Les ruines, bien que déchues, restent un témoignage silencieux des splendeurs passées.

Lors de l’initiative artistique de Djerbahood, des artistes ont su redonner vie à ses murs austères en y apposant des œuvres de street art, créant un contraste saisissant entre l’ancien et le moderne, et apportant une nouvelle dimension à ce lieu historique.

Le site, entouré d’une allée de cyprès, mène à un palais orné d’une terrasse avec pièce d’eau, entourée de palmiers et d’un jardin planté d’orangers et d’autres arbres fruitiers. Cet ensemble crée un décor presque irréel, invitant les visiteurs à un voyage hors du temps. Le Palais Ben Ayed est classé monument historique et archéologique, protégé pour sa valeur tant historique qu’esthétique.